La diversification alimentaire à petits pas…


Conseils de mamans / mardi, novembre 27th, 2018

Depuis sa naissance, votre bébé se nourrit exclusivement de lait maternel ou infantile. Au plus tôt à partir de 4 mois révolus (6 mois dans l’idéal), et avec l’accord de votre pédiatre, vous pouvez commencer à diversifier son alimentation.

Petit récapitulatif des étapes à suivre pour une diversification alimentaire tout en douceur…

L’introduction progressive des aliments solides

Commencez par diversifier le repas de midi. Introduisez un nouvel aliment plusieurs jours de suite, au début en petite quantité, puis augmentez les rations au fur et à mesure.

Les fruits : à partir de 4 mois révolus (début du 5ème mois)

Au départ, les fruits sont présentés sous forme de compotes (cuits et mixés).

Vers 10 mois, vous pouvez proposer à votre enfant des fruits crus écrasés, puis des morceaux à croquer aux alentours de 18 mois.

A 4 mois : 1 à 2 cuillerées à café de compote.

A 6 mois : la moitié d’1 pot de compote par jour.

A 12 mois : 1 pot de compote réparti entre le déjeuner et le goûter.

A 18 mois : 2 fruits par jour en morceaux à croquer, d’une quantité équivalente au poing fermé de votre enfant (la moitié d’une pomme correspond à une portion de fruit pour bébé).

Les légumes : à partir de 5 mois

Cuits à l’eau ou à la vapeur, les légumes sont au départ mixés en purée et sans sel.

A partir de 8 mois, présentez-lui des petits morceaux bien cuits pour arriver à des morceaux plus gros, mais toujours tendres, vers 18/24 mois.

A partir de 6 mois révolus, vous pouvez ajouter 1 cuillère à café d’huile bio ou une noisette de beurre dans les purées de votre enfant.

Notez que les légumes secs (pois, lentilles, haricots rouges…) ne sont introduits qu’à partir de 15-18 mois, sous forme de purée.

A 5 mois : 2 à 3 cuillerées à café de purée de légumes (haricots verts, carottes, blanc de poireaux, épinards, potiron, courgettes).

A 6 mois : jusqu’à 1/2 petit pot de légumes (50-60g).

A 12 mois : 80 à 100g répartis sur les repas du midi et du soir. Élargissez la gamme des légumes proposés (artichauts, choux, navets, salsifis).

A 18 mois : 100 à 150g de légumes par jour.

Les féculents et céréales : dès 5 mois

Avant 6 mois révolus, vous pouvez ajouter des céréales bio sans gluten au biberon ou au repas de votre enfant.

Au-delà, vous pouvez proposer des céréales avec gluten ainsi que des pommes de terre, de la semoule, des pâtes fines ou du riz mélangés aux légumes.

A 5 mois : 1 cuillerée à café de céréales sans gluten.

A 6-8 mois : 1 petite pomme de terre + une cuillère à soupe de céréales avec gluten.

A 12 mois : 2 petites pommes de terre et une tranche de pain + 2 à 3 cuillerées à soupe de céréales.

A 18 mois : 3 pommes de terre et 2 tranches de pain + 3 à 4 cuillères à soupe de céréales.

A 3 ans : 3 pommes de terre et 3 tranches de pain.

La viande, le poisson et les œufs : à partir de 6 mois révolus (début du 7ème mois)

Cuits à la vapeur ou à l’eau, vous pouvez proposer à bébé de la viande et du poisson au départ mixés, puis hachés à partir de 9 mois et enfin en petits morceaux après 18/24 mois.

Les œufs doivent être cuits durs et écrasés. Commencez par le jaune avant d’introduire le blanc d’œuf.

Avant 8 mois : 10g de viande mixée par jour (2 cuillères à café), ou 1/4 d’œuf.

Après 8 mois : 20g par jour (4 cuillerées à café) de viande ou de poisson finement hachés, ou 1/3 d’œuf.

A partir de 1 an : 30g par jour (6 cuillères à café), ou 1/2 œuf.

Le fromage : à partir de 8 mois

Vous pouvez incorporer un peu de fromage pasteurisé râpé dans la purée de votre enfant.

10g par jour suffisent.

Quelques rappels importants

Notez que votre enfant doit continuer de boire au moins 500ml de lait infantile (ou maternel) par jour jusqu’à ses 1 an. Puis 800ml par jour en incluant les autres laitages (yaourt, fromage blanc ou fromage).

La seule boisson recommandée est l’eau pure.

Pas de sel avant 2 ans, puis seulement dans la cuisson des repas (ne pas resaler à table !). Vous pouvez toutefois relever les plats avec des herbes aromatiques qui aideront à développer le goût de votre enfant.

Les fromages au lait cru sont interdits (risques de listériose ou salmonellose).

Il est conseillé de ne proposer de la charcuterie qu’après 3 ans (sauf le jambon blanc).

Ne pas donner de noisettes, d’amandes ou de cacahuètes avant 4 ans (risque de fausse route).

Il est interdit de faire goûter du miel à un enfant de moins d’un an, en raison du risque de botulisme infantile.

Limitez au maximum les produits sucrés (chocolat, viennoiseries, sodas, jus de fruits, confiseries…)

Besoin de plus de détails ? Consultez notre article sur « La diversification alimentaire de bébé » ou le site www.ameli.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *